"POÈTE, PRENDS TON LUTH ..."

Dominique A., auteur-compositeur-interprète, chante La poésie.

La poésie s'en est allée
Je la soupçonne d'être passé par chez toi
De s'être allongée dans ton lit
Et d'avoir écouté la pluie sur le toit
Elle avait si peu à confier
Pas du genre à trop s'épancher quelques mots
Qu'elle a laissé sur ton bureau
Quelques ratures au stylo
Puis elle s'en est allée
Puis elle s'en est allée

Il nous a fallu quelques jours
Pour être moins aveugle et sourd et trouver
Que l'air était un peu plus lourd
Nos épaules un peu plus rentrées et penser
Qu'après avoir tant annoncé
Un départ mille fois reporté, elle rêve
Ôter le manteau du crochet
Où depuis des siècles il pendait
Puis s'en était allé
Puis s'en était allé

Sommes-nous des enfants perdus?
La forêt à perte de vue pour le soir
Refuse de nous abandonner
De laisser à l'obscurité tout pouvoir
Sur notre histoire mal engagée
La pleine lune est convoquée pour déjouer
Les pièges d'une nuit trop noire
Aux abords d'un abattoir
Sans un poème pour nous sauver
Sans un poème pour nous sauver

Je n'sais pas pourquoi je pensais
Qu'elle n'avait pas pu s'en aller, sans passer
Par chez toi et sur ton bureau
J'ai vu les ratures au stylo, quelques mots
Qui se sont glissés sur ma peau
Sur ton visage et sur tes mains ils ont pris
Le rythme d'un coeur en sursit
Et leur peau était faible aussi
Mais il faudrait s'y accrocher
Mais il faudrait s'y accrocher

Parolier : Dominique Ané

 

«La poésie est cette musique que tout homme porte en soi.»

William Shakespeare


«La poésie n'a pas d'autre but qu'elle-même.»

Baudelaire, L’Artiste.


«La poésie, c'est tout ce qu'il y a d'intime dans tout.»

Victor Hugo, Odes et ballades.


«Le lecteur de la poésie n'analyse pas, il fait le serment de l'auteur, son proche, de demeurer dans l'intense.»

Yves Bonnefoy, Entretiens sur la poésie.

"Ce qui fonde la poésie c’est sa polysémie, son tremblement de sens. (…) L’acte de lire devient un acte de création puisqu’il donne un sens aux mots du poète, il en renouvelle le sens." 

Bruno Doucey

Pour célébrer comme il se doit la Poésie sous toutes ses formes, nous vous invitons à un très beau voyage à travers les plus grands poèmes français et étrangers. De Pierre de Marbeuf à Yves Bonnefoy en passant par Federico Garcia Lorca et Charles Baudelaire, ce modeste site rassemble un choix orignal et éclectique des plus belles pièces de la Poésie.

Vous pourrez aussi y entendre les voix de Mesdames Joan Baez, Françoise Atlan, Suzanne Flon, Silvia Montfort, Françoise Spira, Catherine Ferran, Sylvia Bergé, Dominique Blanc, Sapho, Véra Korène, Mony Dalmès, Christine Brücher, Maria Meriko, Bernadette le Saché, Brigitte Fossey, Maria Casarès, Nelly Vignon, Catherine Sellers ... Celles de Messieurs Michel Bouquet, Alain Carré, Roger Blin, Jean Topart, Jean-Pierre Marielle, Gérard Depardieu, Laurent Terzieff, Georges Aminel, René Arrieu ... et bien d'autres voix inoubliables !

Notez bien : un poète imaginaire s'est glissé subrepticement dans notre site. Saurez-vous le retrouver ?


Vous pouvez retrouver les poèmes du site dans notre recueil Anthologie de vos poèmes préférés.

(Cliquez sur la couverture pour accéder au recueil.)
(1) Poète, prends ton luth et me donne un baiser ;
La fleur de l'églantier sent ses bourgeons éclore,
Le printemps naît ce soir ; les vents vont s'embraser ;
Et la bergeronnette, en attendant l'aurore,
Aux premiers buissons verts commence à se poser.
Poète, prends ton luth, et me donne un baiser.

Alfred de Musset, La Nuit de mai.